« Dangereux-Respecter les précautions d’emploi »

Usages : Ce carburant 100% synthèse a été mis au point, grâce aux travaux de l’INSA (2009) et des essais sur banc d’essais moteur électronique (2012)
C’est un carburant 100% synthèse, avec un anticorrosion l’Emadox M.
Formule pour l’entrainement et la compétition.

Caractéristiques :
Carburant : à la demande des utilisateur, coloré en rouge orangé fluo !
Nitromethane : 25%
Huiles : complexes de plusieurs huiles, dont des huiles extra fluides.

Avantages : Une des particularité de ce carburant est de ne laisser aucun dépôt sur les moteurs et la ligne d’échappement.
Il est puissant, « coupleux », la consommation reste raisonnable.

Conseils : Attention aux réglages, nos carburants fument beaucoup, ne pas trop « serrer » le pointeau.
Pour les périodes de repos, penser à injecter de l’After Run LABEMA par la bougies et/ou le carburateur, et bien impregner le moteur.

Aucune corrosion même pour de très longues immobilisations et re-démarrage facile.

RODAGE  par PATRICK GELLENONCOURT: Donc le but est de ne pas brusquer le moteur, et que toutes les pièces mécanique se mettent en place. Il faut absolument contrôler la température pendant tout le rodage.
Avant de lui faire boire du fuel tu ouvres le bouchon de Carter et tu enlève la culasse, tu rince le moteur au FURIOUS pour enlever si besoin de la limaille due à l’usinage.
Idéalement il faudrait démonter le moteur pour vérifier s’il n’y a pas de bavures d’usinage.
Après tu peux commencer le rodage
Pointeaux ouverts à 2,5 tours
Commence par un premier plein ou tu laisse le moteur tourner au ralenti avant une température qui sera au alentour de 60 degrés.
Tu consommes ton réservoir en 3 ou 4 fois
Pour le second réservoir tu essaiera de faire quelques statio de 30 seconde a 1 min
Troisième réservoir statio toujours très gras, l’heli va se dandiner copieusement car il n’arrivera pas à prendre ses tours, mais ce n’est pas grave…
Pour le 4 réservoir tu peux commencer à fermer les pointeaux 2 clics au principal et 3-4 a l’intermédiaire.
Tu voles, tout en souplesse et tu surveilles toujours bien ta température 75 degrés
Pour les vols suivants tu refermes petit a petit en sachant que tu devrais arriver vers 1,75-2 tour au principal et 1 tour a l’intermédiaire
Vers le 7 ou 8 réservoir tu peux commencer a faire de la voltige et tirer un peu plus dans le moteur.
A 10 réservoirs tu as tes réglages définitifs avec une température Max de 100 degrés.
De toute façon ton moteur sera au top de sa forme vers une quinzaine de réservoir, il aura une carburation super régulière, la température aussi sera régulière 95-100 degrés.
Attention le FURIOUS fume énormément, bien souvent si tu sens que le moteur n’a de pêche malgré sa température de 95 degré alors il ne faut surtout pas refermer mais bien ouvrir les pointeaux.
Après, un fois les réglages trouvés tu ne les changeras presque jamais.
Je dois avoir 2 clics au pointeau entre l’été à 30 degré et l’hiver proche de 0 degré.
Avec cette méthode et en surveillant régulièrement la température si j’ai un doute mes moteurs bouffent plus de 100l de fuel sans rien changer.

Voila tu sais tout.

Il est fort probable qu’à la fin du rodage ta bougie soit morte

Carburant helicoptère radiocammandé labema
Carburant modelisme helicoptère labema furious fuel 30 l