LE METHANOL : la présence d’eau, et l’acidité sont les deux problemes rencontrés.

On trouve tout et n’importe quoi comme qualité de méthanol, il faut particulierement prohiber le méthanol recyclé. Des mesures effectuées sur des lots de méthanol recyclé, indiquaient des pH variant de 6,4 à 4 ! Il n’est pas utile de s’étonner par la suite d’une corrosion du moteur liée à la qualité du carburant. La présence d’eau est due au fait que le méthanol est hygroscopique, il « pompe l’eau » de l’air, il faut donc bien refermer tous les flacons et éviter le contact avec l’air.

Si vous achetez des quantites importantes, EXIGEZ le bulletin d’analyse.

  • c’est un poison violent, par indigestion il provoque des atteintes hepatiques graves. de plus, c’est un depresseur du systeme nerveux central (comme l’ethanol) mais il s’elimine tres lentement et ses effets sont cumulatifs.
  • Au contact prolongé sur la peau des dematoses peuvent survenir suite a la destruction du revetement lipidique de la peau
  • Les projections sur les yeux sont irritantes (conjonctivite).
  • Les inhalations prolongées, on obtient une ivresse avec une nausées puis cyanose, oedeme pulmonaire, agitation, fureur et mort

 

CONSEILS :

  • Ne pas mélanger des huiles différentes entre elles sauf prescription du fabricant : risques d’incompatibilité
  • Ne pas stocker le carburant à proximite de la chaleur (produit inflammable) et a proximite des aliments ou des enfants (produits toxique)
  • Ne stocker pas votre moteur dans l’armoire contenant les produits d’entretien (detartrant ou eau de javel) qui sont corrosifs pour les parties metalliques.
  • Ne pas utiliser de nettoyants pour évier à base de poudre abrasive, qu’il soient en poudtre, en gel, en liquide, qui rayent les métaux.

L’HUILE : Differents types d’incidents peuvent intervenir sur les micromoteurs, et leur durée de vie depend de nombreux facteurs : l’usinage, la qualité des matériaux, des moulages, des traitements de surface, du regime moteur (Motoplaneur -trainer-multi-hélico-turbine, entre ces differents modeles le regime moteur peut passer de 9 000 trs a 49 000 trs), du mode de pilotage, de la qualité du rodage (même pour les moteurs récents ou l’usinage est en général remarquable un rodage soigné est essentiel) et enfin la qualite du mélange carburant et tout particulierement de l’huile.

La qualite du lubrifiant à une très grande influence sur la vie du moteur. Un certain nombre d’incidents peuvent être évités grace à une huile de bonne qualite.

Le gommage, la rouille, quand ce n’est pas une quantite d’huile insuffisante ou mal adaptée sont les causes principales de perte de puissance, d’usure des pieces metalliques (piston, chemise ….), de rayures, de serrage ou blocage de la mecanique.

A ce propos, ouvrons le chapitre quelle huile choisir: ricin ou bien synthese. Les deux presentent les inconvenients suivants:

HUILE DE RICIN : Cette huile à la propriete de siccativer (de se solidifier) ce qui est la cause principale du gommage, elle noircit egalement les pieces metalliques (encrassement des echappements), et salit les modeles par projection.

Compte tenue de ses excellentes proprietes physico-chimiques et lubrifiantes, l’huile de ricin represente pour les moteurs a chemise chromee un tres bon investissement pour votre mecanique.

HUILE DE SYNTHESE : Les polyglycols sont légèrement acides, la rouille est donc inévitable s’ils ne sont pas correctement additivés. A leur avantage : pas d’encrassement, ni du moteur, ni de la cellule, car les residus de combustion sont volatils.

Attention cependant aux résidus d’échappement, comme le methanol ils attaquent certaines peintures.